Le fantasme du peintre.

Le but de ce travail est d'étudier les rapports que l'artiste entretient avec son œuvre, ce qu'elle représente pour lui, à quoi elle lui sert, quelle place elle occupe dans son économie libidinale. Si, comme le disait Denys d'Halicarnasse, "l'art réveille l'ardeur de l'âme", nous, nous pouvons en déduire que cette "ardeur" peut être lue en termes de désir et de jouissance, de fantasme et de symptôme.

C'est pourquoi nous mettrons le concept de sublimation à l'épreuve des théories de l'art et de la création, suivant ainsi l'invitation, faite par Lacan au psychanalyste, de "prendre de la graine" du travail de l'artiste.

Les témoignages d'un certain nombre de sujets, engagés dans le travail de création, que j'ai eu la chance d'écouter dans leur cure et hors de celle-ci, nous fourniront le matériel de base de cette étude : leur façon d'appréhender cet impossible qui excède l'expérience humaine, "cette vérité soustraite au temps" comme disait Malraux...

 

3€ - Commander ce document