Connexions avec Nicolas Bouchaud (décembre 2015)

« Délier les langues »

Dans son cycle de rencontres sur les usages de la langue, l’École de Psychanalyse des Forums du Champ lacanienreçoit

Nicolas Bouchaud

Nous n’invitons pas seulement un grand comédien à parler de son usage de la langue. Nous invitons celui qui, après s’être rompu des années durant au répertoire classique, s’est lancé le défi de jouer des textes en apparence éloignés de toute theâtralité. Ainsi, il redonna corps à Serge Daney dans La loi du marcheur et au médecin de campagne de John Berger dans Un métier idéal. Maintenant, c’est au tour de Paul Celan, dont il joue Le Méridien (au Théâtre du Rond-Point, du 25 Novembre au 27 Décembre). Pourquoi ce texte ? Nicolas Bouchaud dit : « Celan se demande où est la poésie, quel est le moment où le  je  se dégage dans le renversement d’un acte libre. (…) L’obscurité de la poésie de Celan n’est pas une obscurité qui nous met à distance du poème, c’est une obscurité qui fait que le langage n’est pas une représentation du réel. »

Discutants : David Bernard, Claude Léger et Philippe Madet

Lundi 14 décembre 2015 à 21 heures - 118 rue d’Assas, 75006 Paris

Renseignements : 01 56 24 22 56