Prochain Séminaire du Champ lacanien

Les formes actuelles de la censure

2 décembre 2021, à 21h15
au 118 rue d'Assas, 75006 Paris  (pass sanitaire et masque obligatoires) et par visioconférence Zoom1

Danièle Brun

Psychanalyste, membre d'Espace analytique

La féminité entre censure délibérée et censure psychique

De tous temps inscrite dans l’histoire des femmes, la féminité connaît aujourd’hui une sorte de rejet, de mise au placard. Pour les féministes, dans la lignée de Simone de Beauvoir, elle rappelle trop la vulnérabilité du corps des femmes et leur aliénation dans les charges du ménage. Certaines vont jusqu’à lui conférer (C.Mac-Kinnan) « la dignité d’une indignité ». D’autres (C.Froidevaux-Metterie) l’ignorent superbement.

Pour Freud, inscrit dans son siècle où prévalait la différence anatomique entre les sexes, la féminité était un parcours sinueux auquel toutes les femmes n’avaient pas accès faute pour elles, d’accepter de n’être pas faite comme les garçons, avec toute la symbolique attachée au membre supposé leur manquer. À cette censure affichée, correspond une censure psychique, inconsciente, qu’exerce le refoulement sur cette forme d’ouverture de soi, à l’autre qui, selon moi, correspond à la féminité que chacun porte à l’intérieur de soi. C’est elle qu’il faut retrouver au long des cahots de la route, événements parfois bouleversant qui font surgir la féminité comme un manque à combler. Duras en donne des exemples dans Le Ravissement de Lol V Stein et Moderato cantabile.

En dialogue avec :

Nadine Cordova
Analyste Membre de l'Ecole

 


Consulter le Programme complet de l'année.

 

  • 1. Les codes de visioconférence sont envoyés sur la liste de diffusion de l'EPFCL-France, vous pouvez demander votre inscription. Faites-en la demande en envoyant un petit mail à webmaster - a - epfcl.fr.